TD ancienne les élites en gaule

 

Par tatiana : Dédolée à l'avance des fautes d'orthographe des noms romains inconnus ^^  !

 

Les élites en Gaule

 

Important de lire des articles donnée historique ….article de BRUNO, FERDIERE,

Le terme élite est un terme vague. On peut nuancer la fonction guerrière des élites ont un pouvoir sur la société. On pourrait trés bien étendre le sujet aux élites économiques : marchands, richesses, élites artisanales. Donc étudier l'évolution de toute les personnes en rapport avec le pouvoir. A Rome, la position du personne se définit par rapport à la cité (magistrat, chevalier, sénateur). Débat global sur la société romaine : une société d'ordre ou de classe?. C'est un débat des années 70 , on aune société d'ordre et de groupe définit par l'État : tous les cinq ans, liste de chevalier. Les notables se définissent avec le sénat local. Les magistrats locales censeurs sont chargés de faire ces listes, ils font parti de la collectivité. D'autre part, on oppose l'ordre et la classe car une conscience de classe rassemblé par des instituions administratives, marqués par l'historiographie marxiste. Donc on utilise plus le trem de classe. Mais existe-il des élites n'appartenant pas à un pouvoir? Des élites économiques propres qui se définissent par la richesse et non par le pouvoir?

Claude Nicollet insiste sur une société d'ordre; certain chercheurs parlent même de classe moyenne. Paul Veyene, historien au collège de France, fait un article dans les Annales, en 2000 : existait-il une classe moyenne dans ses temps anciens?. Les élites gauloises étaient déjà transformé en élite de pouvoir avant l'arrivée de Rome : existe-il vraiment une rupture dans al définition du rôle des élites?.

 

I. Les élites de la Gaule pré-romaine

bibliographie Stéphane Verger, dans la revue palace, colloque histoire ancienne pour le capes , les élites à la période gauloise.

1. Richesse et fonction militaire

La fonction militaire est la base des élites gauloises, passe par le prestige des élites, des clientèles ambactes (homme lié à leur chef). Elle passe aussi par la transmission des périodes de richesses : riche en homme et donc en clientèle. Transition à al période impériale par la richesse en bien. La qualité d'un homme se définit par un nombre de client

L'Evergétisme est le fait qu'un notable doit être généreux envers sa collectivité et donc la richesse st au centre des élites romaines. Être membre d'un élite est la capacité de faire des dons et notamment pour les sanctuaires qui sont péri-urbain. On voit l'ampleur dans al consommation de vin romain en Italie: ils sont consommés dans les banquets gaulois. Les gaulois prennent les modes de consommation des élites romains. Également on voit la consommation de produit importés. On est dans les structures tribales, formés de clans et de familles. Il ya différents nobles qui peuvent diriger une tribu en opposition constante. Posidonios , ethnographe grecque II av jc, a travaillé sur les mœurs des gaulois. Athénee évoque des banquets structurés de bienséance : valeur militaire, et donc des élites instables qui doivent en permanence légitimité leur statut. On peut se demander s'ils préféraient la loi romaine car fixe et stable donc les élites pouvaient restaient des élites. L'éloquence est une valeur du noble gallo-romain de l'Italie. On a quelque mention des rois de IV av jc- jusqu'à césar qui compare leur royauté à la tyrannie, étape du développement des cités vers une république autonome. César fixe des rois pour certaines tribus : cavarinos, roi des senon en 54 avjc. D'autre part, à l'époque impériale fait mention des élites gauloises de souche royale comme Venes.

2. Le développement de système civique originaux

Le conseil, les magistrats et le peuple définissent la cité. César évoque un sénat chez les Merviens, évoque des assemblées du peuple. Le Vergobret est un magistrat unique qui s'oppose à la dualité ( à Rome toujours deux magistrats consuls, censeurs, questeurs afin d'éviter la tyrannie). Il est annuel et rappelle les magistrats de Rome. Il y a des processus spécial d'anti-tyranie pas plus d'un vergobret par famille mais être plusieurs fois vergobret . Il est interdit de sortir de territoire pour éviter qu'il est une fonction militaire. Donc on a une différenciation entre chef militaire et chef civil. En 52 av-jc, il y a eu un conflit entre deux candidats ont un était illégal: cotos avait un frère élu l'année précédente, et l'autre convictovitanus. Cotos a tenté de faire un coup d'état chez les élites. Il y a l'intervention du druide et de César qui va se présenter comme un arbitre des élites gauloises (pas le maitre mais résout les conflits). Les gaulois seraient divisés entre cités, entre fractions aristocratiques chacune avec leurs clientèles et clans). En même tempes, César a une sorte de préjugé culturelle et en même temps une similarité dans l'organisation sociale gauloise. L'équites définit aussi la fonction militaire du chevalier et l'ordre équestre (qui a Rome définit une notabilité). La transformation en cité s'est fait avant arrivée des romains.

3. Un pouvoir alternatif en mutation : Les druides

L'historiographie grecque est très favorable au druides, comme des philosophes pythagoricien. Il enseignait la migration des âmes. Ressemblance donc avec Rome et la Gaule. Les druides n'appartiennent pas au mondes des cités . Il s'agit de prêtre qui sont en dehors des cités agissent en arbitre. Ils ont une organisation spéciale propre. Leur place st quand même difficile finir. Ils fraisent l'ensemble des manifestions en Gaule (pas possible car hors de la cité). Il y a des prêtres civiques opposés au druides généralistes. Les druides désignaient les chefs, et lorsque l'élection était contesté les druides pouvaient en recourir au armes. Ils étaient aussi spécialisés en astronomie, astrologie.

Divitacos sert d'ambassadeur de César en Gaule. César évoque un conflit familial avec son frère Dumworix qui représente le partie pro-romain (affrontement entre deux personnes de même famille et pas clan). Divitacos a été vergobret. Dumworix va être exécute par César. Divitacos est un druide mais pas mentionné par César. Cicéron le présente comme un druide et un savant. Les gaulois ont leurs propres procédés de divination. Le druide est en dehors et à l'intérieur de la cité.

Les romains ont combattus le druidisme. Auguste va interdire la religion druidique aux citoyens romains. Et claude va interdire toute forme de religion druidique en Gaule.

Les empereurs ont crée une sorte de substitue pour les druides : une assemblée du culte impériale envoyé par les cités. La pratique de sacrifice humain est largement répondu et même à Rome après la défaite de la bataille d'Orange. En 105 sont enterrés à Rome deux couples, pendant les guerres puniques. César évoque l'existence d'autres sacrifices humains en Gaule : voleurs, brigands. Les druides utilisent une fonction judiciaire au moyen de pratiques religieuses. On a un document du début du IV e siècle à Bayux, des druides attachés à un sanctuaire à Apollon identifié à un Dieu celte Belonos.

 

II. La place privilégié de l'Empire

1. Les Iulis , client privilégié de César et d'Auguste.

Si citoyenneté on est un iulus. DRINKWATER parle de rupture: César sélectionne de nouveaux notables romains secondaires qui étaient parti avec lui contre les guerres civiques contre Pompée entre 48-44 av jc. César auraient sélectionnes déjà les plus grande noble gaulois donc continuité historique des élites.

Document sur les élites gauloises : l'ascension d'une famille d'Aquitaine

1.Inscription de germanus, fils de drusus: on a un monument de consensus, un aristocrate gaulois dédie les victoires de Gaule contre la Germanie. Les gaulois se définissent comme un fils, père, grand père à Rome par les statuts.

Le premier est gaulois latinisé, le deuxième (fils) prend la citoyenneté romaine et l'arrière petit fils se donne un nom romains. Le flamine est un paraître civique (curateur, questeur, vergobret). Il ya une forme d'hybridation institutionnels (questeurs et vergobret). Le dumvir (ou vergobret)est l'équivalent d'un consul, diffusé par les colonies. Le système gaulois est l'unicité (romain la dualité). On retrouve des vergobret à l'époque romaine jusqu'à Claude en 50 av-jc. Chez les Vivisques on a des préteurs?.

Les romains ne tentent pas systématiquement de supprimer les instituions gauloises. Par contre les tribus sont mal vus. Rome a conservé les cités grecques et donc gauloises. Claude aurait donné le droit latin à toute la Gaule et en contre partie on abandonnait certaine de leur particularité.

Il peut y avoir un échange entre le vergobret et la prestrise de ? , en donnant sa loyauté personnelle à l'empereur romain. Les curateurs sont des élites (là dans un gaulois s'occupent de tous les citoyens et potentiellement a un pouvoir sur les gallois et italiens).

3. certains gaulois peuvent être évergètes dans leur cité.

4. certains nobles gaulois ayant des fonctions militaires se sont trouvés chef, appartenant à l'ordre équestre (non seulement citoyen mais aussi chevalier). Cette notabilité régionale se marque parce qu' il est aussi prêtre et confluant (prête du culte impérial délégué par sa cité).

 

Lors de la guerre, les différents compétiteurs tentent de rallier les notables gaulois. Vitellus utilise Julius Caelenius , chevalier originaire d'Autin, descendant d'un chef éduin à l'époque de César. Au moment de gervovie, les édouins trahissent les romains. Ce sont des élites de César et sont descendant de chevalier. César a du reprendre les élites gauloises et n'a pas pu les sélectionner.

Lucterios est un cadurque (peuple sud de la gaule), notable de sa cité et aussi un chef gaulois opposé à César à la fin de la guerre des Gaules.

Les monnaies

Les cités en occident ont reçu le droite de frapper monnie (interdit sous Tibère). Il ya pas de romanisation des symboles romains

Trêves

En 21 ap-jc, il y a une révolte fiscale en Gaule. Hors la révolte n'est pas combattu par l'armée romaine mais résolu par un conflit interne. Un parti rassemble une force militaire propre de cavalier, efface son ennemi et devient même une unité de cavalerie romaine « indiana ».

On voit la permanence de famille qui conserve un pouvoir pré-éminant.

 

Conclusion : Rome fige la vie politique des élites et de la cité qu'elles contrôlent. Ils sont souvent héréditaires.

 

2. La formation d'une élite impériale : sénateurs et chevaliers.

En narbonnaise au sud de la Gaule dès fin II e siècle. Demougin montre qu'il y a de nombreux chevaliers à Narbonne?. On a 388 chevaliers issu de l'Italie, 38 de Narbonnaise et 27 de l'Espagne tandis que les Trois Gaules notent que 3 chevaliers. Les familles de notables doivent avoir un cens de 400 milles sesterces, être recommandé par un gouverneur. C'est toujours l'empereur qui sanctionne à l'accès de l'ordre équestre. Sous Claude et Néron, on voit es personnages puissants venir de Narbonnaise comme Burus. Agricola vient de Fréjus, il a eu deux grands pères procurateurs, donc chevaliers, son père était sénateur est allé jusqu'à la préture; lui même sera consul. Il s'est rallié à Vespasien à été victorieux. Decimus Valerius Asiasticus, de Viennes, est sénateur sous Tibère, consul sous Caligula, se marie avec la noblesse italienne, va être exécuté en 47, et extrêmement riche.

Deux versions des tables claudiennes : version de Bronze et remanié par Tacite. Claude est assez confus. Ce discours est magnifié car Claude se définit comme étranger (tous les romains sont étrangers à al base par natures). Les nobles gauloises sont supposés avoir de. Pour être sénateur faut avoir 1 million de sesterce. Il s'agit des frères du peuple romain.

 

III. Un renouvellement des élites

1. Un système civique ouvert?

Présenter les magistratures, honorum , système fermé ou renouvellement des élites. Il a observé la disparition des iulis après 69. Ils auraient été impliqués dans la guerre.

Les uilis sont d'abord des client s militaires. On parle de la gaule militaire à pacifique. Il ya peu d'inscription. On peut connaître le sud de la Gaule.

A Lyon, i fonctionne comme un pôle de commerce, les marchandises transitent de la méditerranée jusqu'au Rhin. On observe sur 13 patrons-commerçants, 5 sont d'origine extérieure à la ville t décurion dans leur cité d'origine. Donc faire du commerce et combiné les fonctions civiles n'est pas impossible.

En Italie, il y a une dépréciation des élites envers le commerce (accepté pour des denrées civiques comme le vin). La Gaule est un peu plus ouverte. Un trévir qui est sévir (membre de ciprete se consacrant au culte impérial); c'est une institution qui se développe à l'époque impériale. Il y un phénomène de mutli-appartenance en étant magistrat dans deux cités (la cité est un cadre très restreint pour des notables régionaux). Pour le cas de la narbonnaise, l'article de Burnand est un essai sociologique sur Narbonne, Viennes, Nîmes et Lyon. Il différencie les cités en deux groupes : les colonies romaines (Lyon et Narbonne). Dans ses cités il y aurait un milieu notable homogène et quasiment fermé qui se renouvellerai très peu. A Lyon peu de marchand sont devenus décurions (rupture entre milieu commerciaux et élite). Par ce que les élites coloniales foncières qui sont reçu des lots de terre. Il y a peu de personne qui deviennent chevaliers, sénateurs. Lyon a un territoire restreint donc les possessions foncières et de l'eau sont limités, ne leur permettant pas d'avoir un niveau de richesse suffisant . Quant à Viennes et Nîmes, cités indigènes devenu latines, il ya des élites nettement différencies et qui accèdent fréquemment à l'ordre sénatorial et équestre. Au I e siècle parmi les magistrats ont observent des gentilis à l'époque républicaine. Au II e siècle, ils se imitent aux magistrats supérieurs (le dumvirat quinquennal) et des nouveaux personnage s font des fonctions inférieures (questure); ce sont des hommes nouveaux (un personnage/ famille).

Présentation

Créer un Blog

Recherche

Calendrier

Juillet 2014
L M M J V S D
  1 2 3 4 5 6
7 8 9 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30 31      
<< < > >>
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés